Pertes dans s/Secteur de Vaudesson

De jour en jour, il meure des hommes au sein du régiment tandis que d’autres sont blessés. C’est ainsi qu’entre le 30 octobre et le 25 novembre 15 hommes seront tués et 22 autres blessés (dont certains décèderont des suites de leurs blessures). On s’attarde peu sur eux dans les J.M.O, ce sont les archives départementales et les fiches matricules qui nous en apprennent un peu plus sur ces hommes.

30 octobre 1917

BARDE Fernand – né le 08/08/1897 à St Victor-de-Malcay (Gard) où il exerçait le métier de cultivateur. Incorporé au 112e R.I. en janvier 1915, passé au 76e en avril 1915 et au 403e en octobre 1915.

Tué par éclat d’obus. Inhumé en la Nécropole nationale « Vauxbuin » – Carré D Tb 993

Il a été cité à l’Ordre de la Brigade en septembre 1917 en ces termes :

«  Le 1er septembre, avec quelques grenadiers a défendu avec acharnement un barrage fortement attaqué par l’ennemi. Bon grenadier, de grand sang-froid, grande bravoure, toujours volontaire pour les risques à courir. »

Décoré de la Croix de guerre avec étoile de bronze.

LADET Lucien, Félix, Maurice – né le 02/08/1897 à Orange (Vaucluse) où il exerçait le métier de géomètre. Incorporé au 23e R.I. en janvier 1916. Passé au 403e en mai 1917.

Tué par éclat d’obus. Inhumé en la Nécropole nationale de Vauxbuin – Carré D Tb 995

MERLE Léon, Alexandre – né le 28/04/1897 à Bourg-en-Bresse (Ain) où il exerçait le métier d’agriculteur. Incorporé au 133e R.I. en janvier 1916, passé au 23e R.I. en septembre 1916 et au 403e en mai 1917.

Tué par éclat d’obus – Lieu d’inhumation non connu.

1er novembre

MOYSE Henri – né le 01/09/1895 à Levallois-Perret où il exerçait le métier d’employé de commerce. Incorporé en décembre 1914 au 106e R.I., il rejoint le 403e en mars 1915.

Tué par éclat d’obus. Lieu d’inhumation non connu.

2 novembre

FOURNIER Albert, Louis, Emile – né le 25/03/1894 à Sissonne (Aisne) où il exerçait le métier de tisserand. Incorporé en décembre 1914 au 106e R.I., il rejoint le 403e en mars 1915.

Tué par éclat d’obus. Inhumé en la Nécropole Nationale de Vauxbuin – Carré D Tb 979

8 novembre

Les soldats dont les noms suivent ont tous été ensevelis sous une sape.

BUSSIERE Robert – né le 17/05/1896 à Montluçon (Allier) où il exerçait le métier de maçon. Incorporé en avril 1915 au 105e R.I., passé au 420e R.I. en août 1915, au 36e R.I. en janvier 1916 et au 403e R.I. en juin 1917.

Inhumé en la Nécropole nationale « Vauxbuin » – Carré D Tb 990

CONTA Louis, Sylvain – né le 18/10/1895 à Aubervilliers (Seine St Denis) où il exerçait le métier de menuisier. Incorporé au 89e R.I. en août 1916, passé au 46e R.I. en janvier 1917 et au 403e en septembre 1917.

Inhumé en la Nécropole nationale « Vally-sur-Aisne » – Tb 1147

DUBOIS Maurice, Albert – né le 30/08/1892 à Paris 15e – Il exerçait la profession de tapissier

Incorporé en octobre 1913 à la 7e section d’infirmier, il passe à la 4e section en janvier 1917 et au 130e R.I. en février et rejoint le 403e en juin de la même année.

Inhumé en la Nécropole nationale « Vally-sur-Aisne – Tb 1194

GUENNEC Emile, Marie – Caporal – né le 05/10/1880 au Havre (Seine-Maritime). Sa fiche matricule indique qu’il exerçait la profession de journalier (peut-être à l’époque de son engagement en 1901) mais on retrouve son nom sur la plaque commémorative des employés de Pathé Cinéma à Joinville-le-Pont (où il était domicilié en 1911 et 1912) ainsi que sur celle de Kodac Pathé à Vincennes.

En 1901 il s’engage et est libéré du service en novembre 1909.

Rappelé sous les drapeaux en août 1914 au Régiment d’Infanterie du Havre. Il est blessé par balle en septembre 1914. Il passe au 403e en mars 1915.

Inhumé en la Nécropole nationale de Vailly-sur-Aisne – Tb 1148

Il a été cité à l’Ordre du 403e R.I. en juillet 1917 en ces termes :

«  A assuré la liaison entre les unités engagés sous des tirs de barrage extrêmement violents et rempli avec courage et dévouement des missions périlleuses qui lui ont été confiées pendant l’attaque du 28 avril et les contre-attaques qui ont suivi« 

Décoré de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec étoile de bronze

PELHATE Jean-Louis, Aimable – né le 06/02/1892 à Cambernon (Manche). Il exerçait la profession de domestique.

Incorporé au 36e R.I. en 1913, il passe au 403e en janvier 1916.

Inhumé en la Nécropole nationale de Vailly-sur-Aisne – Tb 1155

PISSON Pierre, Ernest – né le 06/06/1897 à Artigueloutan (Pyrénées Altantiques). Il y était agriculteur.

Incorporé en août 1916, il passe au 403e en septembre 1917.

Inhumé en la Nécropole nationale de Vailly-sur-Aisne – Tb 1156

VENRIES Antoine, Auguste – né le 05/11/1897 à Lauresses (Lot) où il était agriculteur. Incorporé au 122e R.I. en août 1916 et passé au 403e en septembre 1917.

Inhumé en la Nécropole nationale de Vailly-sur-Aisne – Tb 1144

10 novembre

CLEMENT Alphonse, Arthur – né le 13/02/1896 à Langres. Tué à l’ennemi (circonstances non connues) – Lieu de sépulture non connu.

12 novembre

TASTET Pierre – né le 01/02/1897 à Cancares-St Croix (Landes). Il y était laboureur.

Incorporé en août 1916 au 34e R.I., passé au 403e en septembre 1917.

Tué par éclat d’obus. Il a été cité à l’Ordre du régiment en ces termes :

 » Très bon soldat courageux et dévoué ayant au plus haut point le sens du devoir. Tué à son poste au cours d’un bombardement »

Décoré de la Croix de guerre avec étoile de bronze

Secteur d’Hurtebise (2)

Hormis après de grandes batailles, on ne parle pas ou peu de ces hommes qui, jours après jours perdent, un à un, la vie partout sur le front.

C’est ainsi qu’entre le 18 et 30 août, dans son secteur de la Ferme d’Hurtebise, le 403e a déploré la mort de 27 hommes et relevé 136 blessés parmi lesquels certains mourront des suites de leurs blessures.

18 août :

DIE Paul, Joseph né le 10/01/1887 à Saint-Aignan-de-Crasmesnil (Calvados) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » (Aisne)- Tb 5122

19 août :

LEROY Gaston (1ère Cie) né le 08/04/1887 à Chauny (Aisne) – Inhumé en la Nécropole nationale « Craonelle » (Marne) – Tb 1119
LIBERCE François, Auguste né le 03/10/1880 à Trouffreville (Eure) – Inhumé en la Nécropole nationale « Craonelle » – Tb 1167
WILLAR Maurice, Louis né le 16/12/1878 à Paris 17e – Inhumé en la Nécropole nationale « Craonelle » – Tb 1128

20 août :

BERNARD Félix, Jean, Mathurin né le 23/07/1897 à Moréac dans le Morbihan – (lieu de sépulture non connu)
LAINE Ernest, Henri, Lucien, Eugène né le 29/09/1896 à Fougères (Ille et Vilaine) – Inhumé en la Nécropole nationale « Craonelle » – Tb 1153
LAJUS Justin né le 26/12/1895 à Saint Justin (Gers) – Inhumé dans le carré militaire « Reims-Ouest » (Marne) – Tb 307
MERCERON Xavier, Jules, Louis né le 15/01/1891 à Les Herbies (Vendée) – Inhumé en la Nécropole nationale « Craonelle » – Tb 1220

21 août :

CAMUS Maurice, Denis, Eugène né le 27/09/1895 à La Chapelle-Vendômoise (Loir et Cher) – Lieu d’inhumation non connu
DESCHESNES Georges, Augustin né le 10/01/1895 à Bernay (Eure) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 5014

22 août

GROSSET-JANIN Marcel né le 11/01/1897 à Domancy (Haute-Savoie) – Inhumé en la Nécropole nationale « Craonelle » – Tb 1292

24 août :

BONAS Marius né le 08/05/1896 à Lézat-sur-Lèze (Ariège) – lieu de sépulture non connu

27 août :

DANTIN Roger né le 02/10/1890 à Vic-Fezensac (Gers) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 4948
DESPAS André, Louis, Jules, Désiré né le 12/02/1897 à St Georges de Reintembault (Ille et Vilaine) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 5006
FAIVRE Gilbert, Ernest né le 15/02/1897 à Amance (Haute-Saône) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 3106
LAUSSAIN Justin, Emile, Gabriel né le 22/05/1896 à Aurillac (Cantal) – lieu d’inhumation non connu

 

Décédés des suites de leurs blessures :

22 août :

PIERRET Fernand né le 06/10/1895 à Reims – Dcd à l’ambulance 5/22 à Beaurieux – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 1125

23 août :

Jary Georges, André né le 30/07/1882 à Paris 9e. Blessé la veille, dcd à l’ambulance 13/17 de Courville. Inhumé à Bligny (Marne) en la Nécropole nationale « La Croix-Ferlin » – Tb 1852

27 août

LAFORGE Théodore, Eugène né le 29/11/1880 à Bonne Maison (Calvados) – Dcd à l’H.O.E 13 de Courlandon (Marne) Inhumé à Comercy en la Nécropole nationale  » La Maison Bleue » – Tb4188

30 août :

BUARD Guillaume, François né le 04/02/1895 à Prelan-le-Petit (Côte d’Armor). Dcd à Beaurieux (Moulin Rouge) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 5295
BUTTIER Félix, Eugène né le 16/10/1896 à Villiers-Charlemagne (Mayenne). Dcd à Beaurieux (Moulin Rouge) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 5307
BRETONNIERE Clément, Auguste né le 04/09/1896 à Saint-Gemmes-le-Robert (Mayenne). Dcd à Beaurieux (Moulin Rouge)- Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 5299
DOUBLET Henri, Auguste, Jean né le 21/08/1895 à Les Pas (Manche). Dcd à Beaurieux (Moulin Rouge)-Inhumé en la Nécropole nationale « Craonelle » – Tb 2030
FRIBOULET Emile, Gustave né le 01/10/1895 à Sanvic (Le Havre). Dcd à Beaurieux (Moulin Rouge) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 5290
NESTOR Lucien, Nicolas né le 30/08/1897 à Changarnier (Algérie) – Dcd à Beaurieux (Moulin Rouge) – Inhumé en la Nécropole nationale « Pontavert » – Tb 5301

Joseph, Ernest BEAUFILS

Joseph est né le 22 octobre 1884 à Hautôt-le-Vatois (Seine-Maritime). Au moment de son service militaire, il exerçait le métier de domestique. Dirigé vers le 160e RI en octobre 1905, il aurait été dispensé de service en tant qu’aîné de 8 enfants.

Ce qui est certain c’est qu’il passe au 403e au moment de la création du régiment en mars 1915.  Il sera malheureusement gravement blessé le 19 mai 1915 dans les tranchées de Fricourt et décédera des suites de ses blessures le 3 juin 1915 à l’hôpital 5 bis d’Amiens.  Il est inhumé à Amiens en la Nécropole Nationale St Acheul – Tb 1501

La famille de Joseph n’a pas été épargnée par la guerre. En effet son jeune frère Alfred, qui servait au 160e RI,  disparu le 11/05/1915 dans le Pas-de-Calais, aux combats de La Targette (Neuville-St Vaast) – Il avait 24 ans.

Quant à un autre ses frères, Joseph, Léon caporal au 24e RI,  il a été, par erreur, déclaré mort au combat le 4/07/1916. En réalité il fut fait prisonnier ce jour-là et interné en Allemagne. A Friedberg d’abord, à Darmstadt ensuite. Il a heureusement retrouvé ses foyers fin 1918 et a fait l’objet de deux citations, une à l’ordre du Régiment en 1915 et l’autre à l’ordre de la Division en 1916 et a été décoré de la Croix de guerre avec étoile d’argent.