Saint-Marcoult (Belgique)

Dans un petit village du Tournaisis (Saint-Marcoult – entité de Silly) un monument a été érigé en hommage aux habitants et aux membres de l’Armée Secrète de Saint-Marcoult. On peut y lire :

En témoignage de reconnaissance aux habitants, aux membres de l’A.S de Saint-Marcoult dont le silence et l’aide effective permirent à l’armée secrète la réalisation de sa mission. 1940-1944

Sur la porte de l’église, un écriteau rappelle les faits en ces termes :

Saint-Marcoult : haut lieu de la résistance durant la seconde guerre mondiale. Dès 1943, la « Commission de parachutage de l’Armée Secrète » avait proposé à Londres la plaine de Saint-Marcoult comme site potentiel. La proximité du champ d’aviation de Chièvres avait d’abord suscité des objections de la part de la R.A.F (Royal Air Force : force aérienne britannique), mais ces réticences seront surmontées. Du 15 mars au 10 septembre 1944, 10 opérations de parachutage auront lieu amenant près de 40 tonnes d’armes, munitions, explosifs et matériel divers.

Dans la chapelle au pied de laquelle est érigé le monument,  l’Historial « MaquiStory » est installé qui permet de découvrir l’histoire des résistants.

A noter que le Syndicat d’initiative de Silly , a créé une promenade dite  « Promenade du Maquis de Saint-Marcoult « . (Pour les visites de l’Historial se renseigner auprès du Syndicat d’initiative)

Dominick G. Gatto – 47th Regiment – 9th Infantry Division

Sur la N596, peu après le village de Grandrieu (direction Beaumont), une stèle rappelle qu’à cet endroit, un jeune soldat américain de 21 ans a donné sa vie pour la libération de notre pays. C’était le 3 septembre 1944.

Dominick Gatto était, au volant d’une jeep, en reconnaissance avec sa section lorsqu’ils ont été pris sous le feu de l’artillerie allemande. Il fut tué sur le coup et ses compagnons survivants forcés à la retraite pour trouver un abri.

Dans l’après-midi, le régiment fut informé que le corps du jeune soldat avait été transporté dans le village de Leugnies où l’on lui rendit les honneurs. Ses funérailles eurent lieu le lendemain en présence de tout le village.

Vous trouverez plus d’information concernant l’histoire de ce soldat à cette adresse : Dominick Gatto death and funeral

Rocher du roi Albert

 A Marche-les-Dames (province de Namur), l’endroit où le roi Albert 1er de Belgique trouva la mort le 17 février 1934. La croix marque l’endroit où son corps fut retrouvé après sa chute fatale.

Le massif rocheux de Beez et Marche-les-Dames que le roi Albert, alpiniste confirmé, aimait également escalader. 

Passionné d’alpinisme, le roi Albert 1er a escaladé les plus grands massifs du Mont-Blanc aux Dolomites en passant par le Valais et faisait partie du « Groupe de haute montagne », qui regroupe les plus grands alpinistes français et étrangers.