LANGLE Claude, Etienne, Jules

Citation

Claude Langle est né le 30 juin 1895 à Limoges (Hte Vienne). Etudiant en lettres à Paris, il s’est présenté comme engagé volontaire dès le début de la guerre.

Incorporé au 129e R.I en août 1914, il est nommé caporal en novembre, puis aspirant en décembre de la même année. En janvier 1915 il passe au 74e R.I., puis au 403e R.I. à la formation de ce régiment en mars 1915. Il sera alors nommé sous-lieutenant à titre temporaire pour la durée de la guerre.

Grièvement blessé lors des combats de Ville-sur-Tourbe le 25 septembre 1915, il décédera des suites de ses blessures le 4 octobre suivant à l’hôpital mixte de Vitry-le-François. Il repose en la nécropole nationale « Vitry le François » – Tb 1266

Ses actions lors de ce combat lui ont valu une citation à l’ordre de l’armée, citation dont s’est fait l’écho le Journal de Rouen dans son édition du 24/11/1915 (*)

« A montré des qualités remarquables de commandement en maintenant sa section dans le plus grand ordre sous un feu violent de l’ennemi. Blessé grièvement, a quitté le commandement de sa section en criant : En avant, continuez ! « 

Décoré, à titre posthume, de la Médaille militaire et Croix de Guerre avec palme.

(*) Source de la citation : Archives départementales de Seine-Maritime

 

DROUIN Auguste, Théodore

Le sergent Auguste Drouin est né le 24 décembre 1886 à Chaumes-en-Brie (Seine et Marne). Il est domicilié à Paris où il exerce la profession de clerc de notaire.

Arrivé au 403e en juin 1917, il est tué par un éclat d’obus le 2 septembre 1917 dans le secteur Ouest de Hurtebise. Il sera cité à l’ordre du régiment en ces termes :

« Très bon sous-officier, blessé le 2 septembre 1917 à son poste de combat en contribuant à la défense d’une position importante qui venait d’être enlevée à l’ennemi ».

Lieu d’inhumation inconnu

DHIEUX Auguste

Auguste Dhieux est né le 3 novembre 1895 à Auchel (Pas-de-Calais). Il exerçait la profession de houilleur.

En décembre 1914 il est au 132e R.I. et passe au 403e en mars 1915. Il a été tué au combat à Verdun le 8 juin 1916. Ses actions lui ont valu d’être cité à l’ordre du 403e R.I. en ces termes :

« Soldat courageux et brave désigné comme travailleur a continué à remplir sa mission malgré un violent bombardement de la tranchée dans laquelle il se trouvait. A été tué à son poste ».

Il est inhumé en la Nécropole de Bras-sur-Meuse. Tb 2846

(A noter qu’il y a une erreur de régiment dans sa fiche de sépulture sur laquelle il est indiqué 104e RI au lieu de 403e)